dimanche 1 janvier 2017

J'ai toujours dis ...

Et maintenant tout va mieux;


Couché de soleil à Alassio, Italie

J'ai toujours dis que je ferai pleins de choses.
J'ai toujours cru que passer certain âges, tout changeait pour de nouvelles choses.
Et aujourd'hui c'est comme si tout se mettait en place.


Vue de Alassio



Tout vient naturellement et je me dis que c'est l'une des plus belle chose que je puisse souhaiter. 2016 a été une année de doutes, de manque de confiance, et je vois venir 2017 comme une année d'affirmation de soi. En tout cas je l'espère !




J'ai toujours dis qu'une année je ferai le nouvel an toute seule, pour voir comment ça se passe et avant tout pour apprendre à savourer ce moment en enlevant tout le tralala qu'on a tendance à mettre autour de cette soirée. J'ai la chance (toute relative) d'avoir mon anniversaire quelques jours avant, donc la fête avait déjà largement été faite. Autant dire que quand on m'a dis, qu'il y  avait trop de filles dans le nouvel an au quel je devais participer et que j'ai complètement été planter à la dernière minute, et bien ça ne m'a pas tant déçus que ça. Je préfère de loin passer un nouvel seule qu'entouré d'histoires qui ne me ressemblent pas ! 
J'ai toujours dis, et je l'ai fait.

J'ai toujours dis qu'une fois j'essayerai quelque chose de diffèrent, pour être sure de moi, de qui je suis, ou pour apprendre plus de moi. Pour l'instant j'ai rencontré une personne formidable qui m'aide dans cette voie là. Et c'est exactement ce dont j'avais besoin, dans les circonstances dont j'avais besoin, avec le bonheur que j'espérais. Des échanges, des peurs et juste beaucoup de bonheur. C'est si simple et si facile que j'en viens à me poser pleins de questions. Mais pas n'importe lesquelles, pleins de belles questions qui me rendent heureuse ! 
J'ai toujours dis, et aujourd'hui je sens que je vais bientôt sauter le pas.

J'ai toujours dis que je lui dirai à quel point Londres m'a blessé. Je ne l'ai pas fait en rentrant, parce que je ne me rendais pas encore compte de la souffrance, parce que j'aurai été qu'une pauvre fille parmi d'autre à ces yeux. J'ai pris comme un poignard en moi son "joyeux anniversaire :)". Comme si tout était facile. Le " Depuis tout ce temps quand même ..." m'a achevé mais j'ai compris et j'ai répondu. Qu'il n'était pas une femme, qu'il ne pourrai sans doute jamais comprendre.  Et puis à quoi bon. Pas de réponse, il ne peut pas comprendre bien sure. Moi la seule chose que j'ai compris c'est que cette souffrance appartenait à 2016, et que je ne voulais pas la traîner en 2017. Alors j'ai clôturé la dessus : nouvelle années. Et c'est ce message là que je n'aurai pas put taper quelques jours après Londres, parce que je ne savais pas.
J'ai toujours dis, et aujourd'hui c'est en moi pour toujours avec un peu plus de paix

Paysage italien
Des "j'ai toujours dis" il y en a une très longue liste. Mais je suis heureuse de voir que pour cette nouvelle décennie et bien, qu'elle bouge

Alors je ne vais pas vous souhaiter de faire bouger cette liste, parce que ça serai très égoïste, et que je pense que ça se fait naturellement au bon moment. Mais je vais vous souhaiter du bonheur, de la paix, de belle découvertes, et surtout beaucoup de belles chose qui vous font du bien ! 

Love ! 
Jone.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire