samedi 7 janvier 2017

Ce qui bouge

C'était donc ça, c'était tout ce que je voulais.


Eglise à Dublin Irlande

Aujourd'hui j'obtiens tout ce que j'attendais, tout ce que je n'espérait plus.
Et comme une enfant je n'en veux plus, j'ai des vues sur autre chose.
Comme ce principe dont parlait la prof de philo à propos de l'envie. 
Comme une emmerdeuse qui exige toujours plus. 
Un vrais drame, c'est terrible.

Mais comment continuer si ça ne me correspond pas ? Et si j'avais mis le doigt sur quelque chose ? Si simplement c'était une très grande expérience de plus pour apprendre sur moi ?


Vue de Dublin
C'est étrange ce sentiment de suivre le courant, les conventions, et tout ce qui est naturel et pourtant d'avoir cette sensation que ce n'est pas la bonne chose. Parce que j'arrive dans une drôle de situation : me forcer n'est pas bon, mais l'autre voie n'est pas bonne non plus. Quelle est la logique ?

Ce qui m'effraie c'est de perdre mes reperds, pire de voir que je n'ose pas me confier aux personnes qui ont toujours été là et qui bien sure ne disparaîtront pas, mais ... Peut-être qu'il y a certaines questions qui ne concerne personne d'autre que moi. Peut-Être que chaque personne a un avis diffèrent, et que cette fois-ci il faut que je fasse confiance à mon instinct et seulement à mon avis personnel.

Rue de pub, le nez en l'aire Dublin
Pour en revenir au problème de base, ce n'est pas le regard des autres. C'est plus ma culpabilité. C'est comme si souffrir et encaisser me paraissait normal, mais que dès que la situation s'inverse je deviens folle. Oui j'arrive peu à peu à la folie, mais je le vie bien !
Plus sérieusement, si ça avait été seulement moi avec ma conscience ça me semblerai bien plus facile. Seulement là il va falloir rompre beaucoup de choses : d'habitudes, de relations et peut-être de points de vues. Tout ça pour quelque chose dont je ne suis même pas sure ... C'est très déroutant.

D'un autre coté je me demande si j'avais ouvert les yeux plutôt, ou si dans l'avenir ça me rendra différente. Quelque part oui, forcement, mais d'un autre coté si ça fait partie de moi, ce changement devrait me rendre un peu plus moi-même donc pas tant différente.

Si je change pour devenir moi, est -ce que je change vraiment ?

Vous avait 5 h les enfants !

Love,
Jone




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire